Actualité du 27/10/2020

Nouvelles de 2020

Divers

Salut à tous, petit article pour donner des nouvelles des avancements.


Bon, évidemment, vu comment l'année a super mal commencé pour tout le monde, on se doute qu'il s'est pas passé grand chose, même avec le confinement. Comme pas mal de monde, la situation m'a bien pourri le moral donc l'écriture... Boarf. 
Mais j'ai quand même réussi à passer le cap des 20% d'épisodes écrits pour Néosia (16 épisodes. Sur 79. Sans extensions. Ouais, ça va être un poil long). Et Nébuleuse est quasi fini, on est en phase de tests. J'ai passé énormément de temps en réécoute à modifier des détails, je pense que ça devrait suffir maintenant. Il y a juste les musiques qui ne seront finalement pas originales comme il était prévu, j'ai mis trop de temps. Au pire, elles seront faites plus tard pour une version finale et je préviendrai de la modifcation. Je vais du coup pouvoir m'attaquer à "Évasion".



Attention, suite déprimante hors séries :



Il y a eu beaucoup de choses mine de rien depuis la dernière fois. Après avoir trouvé un boulot, commence l'année et : je me suis fait cambrioler, mon appartement m'était devenu complètement insupportable (trop petit, voisins incivils, insécurité), le confinement, ma mère qui manque d'y passer à cause du virus, l'appart qui part en miette, dépression, déménagement en hâte pour fuir la déprime qui s'intalle, remontée du virus, crises d'angoisse car forcée d'aller bosser à Paris certains jours sans raison valable (coucou les transports bondés !), et décès d'un proche... Actuellement on en est là, si ce n'est que j'ai réussi à négocier le télétravail. Ouais, 2020 c'est BIEN DE LA MERDE et la fin d'année ne me rassure pas.
En gros, c'est dur. C'est foutrement dur à vivre, je me remonte le moral comme je peux (le déménagement m'a mine de rien fait un bien monumental dans tout ce merdier, je n'ai plus l'impression de vivre dans une cage à lapin), mais c'est un peu le yoyo des émotions.


J'espère juste que la situation sanitaire va enfin finir par être prise au sérieux, parce que aujourd'hui ça reste quand même un sacré foutage de gueule... J'ai jamais autant détesté le monde que depuis l'épidémie. Ça révèle bien la facette de l'humanité que je déteste ; l'égoïsme. ... Et la politique, mais ça, ça fait un moment que j'ai laissé tomber, j'attends que ça brûle maintenant.


Voilààà, c'est pas la joiiiie

Laisser un commentaire

Vos commentaires

Aucun commentaire.